download pdf Je me suis évadé d'AuschwitzAuthor Alan Bestic – Freepe.co

Un Million De Hongrois Vont Mourir, Auschwitz Est Pr T Les Recevoir Mais Si Vous Les Pr Venez Maintenant Ils Se R Volteront Ils N Iront Pas Dans Les Fours Votre Tour Viendra Aussi Aujourd Hui C Est Celui Des Hongrois Il Faut Les Avertir Le Plus Vite Possible Voici Le R Cit Effrayant D Un Homme Qui A Pass Pr S De Deux Ans Dans Le Camp D Extermination D Auschwitz Le Avril , Rudolf Vrba Et Son Ami Fred Wetzler Parviennent S Enfuir, Et Le Avril Ils Remettent Leur Rapport Sur Les Camps De Concentration D Auschwitz, Birkenau Et Ma Danek Celui Ci Est Imm Diatement Transmis Au Chef De La Communaut Juive De Hongrie En Vain Quatre Cent Mille Juifs Hongrois Seront Assassin S Une Chronique M Ticuleuse De La Vie Quotidienne Au C Ur De Cet Enfer, Avec L Espoir Insens De S Chapper Pour Pouvoir T Moigner, Et Faire Cesser Le MassacreRudolf Vrba Fut Intern En Juin Et Devint Secr Taire Du Camp De La Quarantaine Apr S Son Vasion, Il Enseigne L Universit De Vancouver Canada Alan Bestic Est Journaliste


8 thoughts on “Je me suis évadé d'Auschwitz

  1. says:

    Si le titre du r cit de Rudolf Vrba sonne comme une d livrance, le premier chapitre plonge imm diatement dans l enfer du camp d extermination nazi et les issues semblent toutes condamn es Heinrich Himmler vient en visite et tout doit tre propret L orchestre juif est en place Les d tenus sont align s au cordeau La venue est imminente, l attente insupportable, la tension exacerb e Parce qu il va manquer trois boutons la veste de Yankel Meisel, son ignoble chef de block va le battre mort mais il faudra l intervention d un officier SS pour mettre fin l agonie du vieil homme Puis vient le ponte nazi dont l aspect rappelle Rudolf Vrba, plant aux premi res loges , un tr s ordinaire ma tre d cole Sous leurs airs polic s et les bonnes mani res, les fauves sont l ch s L extermination de masse des hommes est en marche Le z l Rudolf Hoess va travailler optimiser l industrie de la mort Lors d une visite ult rieure, Himmler se montrera satisfait, lorgnant avec d lectation par le judas des chambres gaz l asphyxie des hommes, femmes, enfants, b b s entass s Haletant, le lecteur encha ne le deuxi me chapitre et effectue un retour en arri re dans la vie de Rudolf Vrba, jeune juif slovaque cherchant fuir son pays pour rejoindre l arm e tch que en Angleterre.M moires de Rudolf Vrba, survivant de la machine de mort nazie, mis en forme par Alan Bestic, ils apportent un t moignage stup fiant et incroyable tel point que le rapport pr cis et d taill qu il r digera en juin 1944 d s son vasion r ussie en duo avec Alfred Wetzler, ne sera pas pris en compte par les autorit s juives hongroises Les Alli s pr venus ensuite n interviendront pas davantage ne serait ce qu en bombardant les sinistres voies ferr es qui acheminaient des millions d tres humains vers l abattoir Arbeit Macht Frei Si Alan Bestic filtre les propos de Rudi V e rba en les agen ant dans une dramaturgie romanesque efficace, alors m me que la traduction fran aise laisse parfois d sirer, le lecteur ne peut pas l cher le livre tant la tension est grande et constante Curieusement, aucun cauchemar ne vient hanter l esprit du lecteur comme si le souffle vital et l humour noir qui animent des grandes mes parmi quelques prisonniers, de rares kapos et un SS, arrivait contenir l effroyable barbarie humaine et son cort ge de bassesses Dits simplement par le capitaine cosaque Gorki Cholokhov d tenu Auschwitz Ne fais confiance personne N aie pas peur des Allemands Sois invisible Vis, vole, vite les gens Voyage avec trois fois rien couteau, allumettes, sel, montre , Rudi en fera son credo et r ussira franchir les cercles de l enfer de son picentre vers la lumi re Rudolf Vrba est un immortel selon les dires de Claude Lanzmann lorsqu il lui rend hommage en 2006 sa mort Vrba parlait magnifiquement, sans pathos ni apitoiement mais avec une pr cision clinique, une causticit ravageuse et, quand il le faut, la plus grande humanit .


  2. says:

    Le livre est crit dans un langage tr s abordable L auteur raconte avec une humeur tr s noire parfois la cruelle r alit d Auschwitz Je l ai lu d un trait Int ressant du point de vue statistique le nombre de morts et social politique comment les allemands ont fait pour cacher aux juifs ce qui se passaient Auschwitz , comment les gens se sont pas r volt s et aussi pour comprendre comment les gens peuvent tuer d une fa on presque sans sentiments.Certaines passages sont tr s tr s dures lire.A conseiller, pour viter qu une telle barbarie se r produise.


  3. says:

    Un livre vivant, touchant et surtout vif en motions.Il d crit merveilleusement bien, ce qu il s est clairement d roul dans ces camps de la mort et de l horreur.Il m lange la fois, l horreur, la violence, la mort, la torture mais tout aussi, l espoir, l amour, l amiti , la compr hension Enfin toute une palette d motion que nous expose Rudolf Vrba.Sinc rement, je recommande ce livre tous les lecteurs qui souhaiteraient conna tre en profondeur cette poque horrible.


  4. says:

    Ce roman est un excellent documentaire crit par un des rares vad s du camp d extermination Il montre que malgr ce qu il fait ensuite pour informer les autorit s juives et hongroises, rien ne sera fait pour avertir les populations qui continueront mourir Tr s mouvant et r voltant.


  5. says:

    je l ai acheter pour l offrir mon mari qui est fan de la seconde guerre mondiale, il l a d vor alors qu il ne lit pas beaucoup par contre il m a bien dit qu il tait dur, c est une histoire vraie avec toute son atrocit.


  6. says:

    Marqu par cette triste p riode de l histoire, je lis pas mal de livres sur le sujet.Ce roman est accessible tous ceux qui sont concern s et ou int ress s par le sujet.Se lit tr s rapidement.


  7. says:

    Un de mes livres pr f r s crit avec des d tails nous laissant imaginer sans mal les conditions, les preuves, les sentiments, Je recommande


  8. says:

    Tres bon livre on apprend beaucoup de chose c est captivant