Antimanuel d'économieTome 2 Les cigales Kindle µ Ã PDF/EPUB freepe.co

Le premier tome de cet Antimanuel racontait la rareté l'offre la demande la concurrence le commerce l'argent C'était le tome des fourmisraisonneuses rationnelles égoïstes épargnantes bref calculatrices Le lecteur découvrait un peu étonné ue la compétition n'était pas le vrai moteur des échanges et u'elle laissait souvent la place aux phénomènes de pouvoir de mimétisme et de foule Voici venue la revanche des cigalesEt si l'inutile la gratuité le don l'insouciance le plaisir la recherche désintéressée la poésie la création hasardeuse engendraient de la valeur ? Et si les marchands dépendaient ô combiendes poètes ? Et si la fourmi n'était rien sans la cigale ? Voici venu le temps d'affirmer contre les économistes ue l'inutile crée de l'utilité ue la gratuité crée de la richesse ue l'intérêt ne peut exister sans le désintéressement On verra ue ce livre ne dédaigne en rien les marchands Mais pouruoi sont ils devenus la classe dominante ? Pouruoi sommes nous sortis de ces sociétés de chasseurs cueilleurs uimarchaient dans la beautécomme le chantent certaines tribus ? Nous sommes passés du côté de l'utile et du laid Et en même temps le capitalisme fait partie de notre vie tout simplement et ne mérite pas d'être méprisé sauf à mépriser la vie Si l'on veut approcher l'essence du capitalisme il faut sortir des sentiers de l'économie et musarder avec l'histoire l'anthropologie et la psychologie Ce second tome se situe aux frontières ou au delà de l'économieLe premier tome de cet Antimanuel racontait la rareté l'offre la demande la concurrence le commerce l'argent C'était le tome des fourmisraisonneuses rationnelles égoïstes épargnantes bref calculatrices Le lecteur découvrait un peu étonné ue la compétition n'était pas le vrai moteur des échanges et u'elle laissait souvent la place aux phénomènes de pouvoir de mimétisme et de foule Voici venue la revanche des cigalesEt si l'inutile la gratuité le don l'insouciance le plaisir la recherche désintéressée la poésie la création hasardeuse engendraient de la valeur ? Et si les marchands dépendaient ô combiendes poètes ? Et si la fourmi n'était rien sans la cigale ? Voici venu le temps d'affirmer contre les économistes ue l'inutile crée de l'utilité ue la gratuité crée de la richesse ue l'intérêt ne peut exister sans le désintéressement On verra ue ce livre ne dédaigne en rien les marchands Mais pouruoi sont ils devenus la classe dominante ? Pouruoi sommes nous sortis de ces sociétés de chasseurs cueilleurs uimarchaient dans la beautécomme le chantent certaines tribus ? Nous sommes passés du côté de l'utile et du laid Et en même temps le capitalisme fait partie de notre vie tout simplement et ne mérite pas d'être méprisé sauf à mépriser la vie Si l'on veut approcher l'essence du capitalisme il faut sortir des sentiers de l'économie et musarder avec l'histoire l'anthropologie et la psychologie Ce second tome se situe aux frontières ou au delà de l'économieLe premier tome de cet Antimanuel racontait la rareté l'offre la demande la concurrence le commerce l'argent C'était le tome des fourmisraisonneuses rationnelles égoïstes épargnantes bref calculatrices Le lecteur découvrait un peu étonné ue la compétition n'était pas le vrai moteur des échanges et u'elle laissait souvent la place aux phénomènes de pouvoir de mimétisme et de foule Voici venue la revanche des cigalesEt si l'inutile la gratuité le don l'insouciance le plaisir la recherche désintéressée la poésie la création hasardeuse engendraient de la valeur ? Et si les marchands dépendaient ô combiendes poètes ? Et si la fourmi n'était rien sans la cigale ? Voici venu le temps d'affirmer contre les économistes ue l'inutile crée de l'utilité ue la gratuité crée de la richesse ue l'intérêt ne peut exister sans le désintéressement On verra ue ce livre ne dédaigne en rien les marchands Mais pouruoi sont ils devenus la classe dominante ? Pouruoi sommes nous sortis de ces sociétés de chasseurs cueilleurs uimarchaient dans la beautécomme le chantent certaines tribus ? Nous sommes passés du côté de l'utile et du laid Et en même temps le capitalisme fait partie de notre vie tout simplement et ne mérite pas d'être méprisé sauf à mépriser la vie Si l'on veut approcher l'essence du capitalisme il faut sortir des sentiers de l'économie et musarder avec l'histoire l'anthropologie et la psychologie Ce second tome se situe aux frontières ou au delà de l'économie